Eoliennes et Chauves-Souris

Voici quelques nouvelles. J’ai pris contact avec le GMHL ( Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin ). Ce groupe s’occupe notamment de la protection des chauves-souris. Malheureusement, étant organisé par secteur, il ne peut pas intervenir sur l’Aquitaine. Cependant, il m’a communiqué des éléments très intéressants que je vous livre:

Vous trouverez ci joint son mail qui donne des adresses d’organismes ou d’associations susceptibles de nous aider.

Sur ma demande il a communiqué la liste des projets éoliens qu’il connaissait en HAUTE-VIENNE. En voici la liste : SAINT YRIEIX LA PERCHE, SAINT-MATHIEU, SAINT-LAURENT SUR GORRE, MAISONNAIS SUR TARDOIRE

pipistrelleSur les chauves-souris : il y en a partout en France et en très grand nombre. Tout le monde habitant à la campagne a des chauves-souris pour peu qu’il y ait des combles, des caves, des granges etc…Les chauves-souris sont toutes protégées, mais il n’y a que 2 ou 3 espèces qui comptent vraiment pour les éoliens. Les autres , ce n’est pas un problème, les éoliens s’en moquent. Ils ont de toute façon l’accord du Préfet pour cela.

Il m’a parlé de l’«impact cumulé » des projets éoliens. C’est-à-dire que si 2 projets sont situés à quelques kms l’un de l’autre ( 3 à 4 kms), c’est le premier qui aura déposé le permis de construire qui sera élu par le Préfet. Il ne sera pas certain que l’autre soit accepté à cause de l’effet cumulé sur une commune.

C’est ce que m’avait dit la responsable d’EDP lorsqu’elle était venue au conseil municipal de ST SAUD faire la présentation du projet de PENSOL./ST SAUD. Je lui avais fait voir le « mitage » qui serait réalisé sur la commune de SAINT-SAUD et elle m’avait dit que le Préfet n’accepterait pas cela.

Pour l’instant, il faut reconnaître que c’est ABO WIND qui est en avance. Il faudrait que quelqu’un mesure la distance entre les 2 projets (entre la fourche ST-PARDOUX / MILHAC et VAURES à MIALLET) ou c’est peut-être à vol d’oiseau). Il s’agit donc d’une étude d' »impact cumulé » qui doit être obligatoirement remise au Préfet, obligeant ainsi les promoteurs d’avoir des relations entre eux.

Il m’a demandé donc de prendre contact avec les organisations qu’il a renseignées dans son mail. Si quelqu’un veut m’aider, c’est avec grand plaisir. Nous devions adhérer à la SEPANSO. Il va falloir leur écrire.

En ce qui concerne les grues cendrées : (c’est moi qui ajoute) pour peu que les éoliennes de MIALLET soient placées sous le flux migratoire des grues cendrées, celles qui auront pu échapper aux pales des éoliennes de MIALLET, se feront exterminer en dernier par les pales de celles de MILHAC et le contraire aussi pour les flux montants. Elle n’est pas belle la vie ?

« Surtout quand les écolos de EELV nous font la morale pour entrave au développement des énergies renouvelables dont la France à tant besoin. Est-ce que ces écologistes pensent aux chauves-souris et aux grues cendrées et aux palombes et aux hirondelles et aux autres mammifères, au gibier de tout poil? J’ en oublie très certainement.

Ce Monsieur ne doit voir les éoliennes qu’à la télévision sans doute, car en agglomération de Périgueux il y a de fortes chances qu’aucune éolienne ne voit le jour, ni la méthanisation d’ailleurs. Voyez ce que je veux dire : les « écolos bizness » qui habitent en ville ne sont pas gênés par les éoliennes ni par les tas de fumier et de lisier pour faire la méthanisation. Depuis son canapé dans son appartement douillé, on peut parfaitement être pour les éoliennes et la méthanisation. »

Ceci est une réponse aux attaques de EELV en Périgord dans le journal SUD OUEST du 25/08/2015 « Des arguments fallacieux ».

Un projet d’implantation d’éoliennes sème le trouble à Pensol

Je vous transmets un lien pour accéder à un article du journal LE POPULAIRE ( haute vienne) qui relate des événements survenus sur la commune de PENSOL.

Des habitants de cette commune se sont mobilisés ( en dehors de l’association) pour combattre leur projet d’implantation de 3 éoliennes très près du hameau DU CHATAIN.

Leur mobilisation est un exemple à suivre.

Alors que notre association va compter très prochainement 200 adhérents en 5 mois, notre efficacité en termes de réalisations est quasi nulle.

Les raisons :
Seule une toute petite poignée d’adhérents motivés participent aux actions. Ces gens s »épuisent.
D’autres adhérents passent leur temps à critiquer ou à attaquer le président. Cela est complètement contre-productif.
D’autres adhérents nous promettent de nous aider lorsque nous les rencontrons. Nous attendons toujours leur soutien.
Et cerise sur le gâteau, une véritable omerta s’est instaurée autour de certains membres de l’association. A SAINT-SAUD des adhérents nous évitent lorsque nous les croisons, ils tournent la tête comme si nous étions des pestiférés. Des conseillers municipaux adhérant à l’association ne nous communiquent aucune information, évitent de s’afficher avec nous,sans doute de peur de se faire mal voir de Mr le MAIRE.
Avec des attitudes de ce genre, nous allons dans le mur. C’est : je me dédouane en adhérent, mais tu te débrouilles sans moi, comme si les projets ne concernaient que le président ou quelques membres.

Pour finir ces doléances, la presse elle-même nous a censurée. Un article devait être écrit par SUD-OUEST sur les projets et sur la réunion des adhérents du vendredi 24/07/2015. Il n’est toujours pas paru.

Ces attitudes nuisent à l’efficacité de l’association, pire elles sont parfaitement démotivantes. Maintenant la question est :  » êtes-vous toujours contre ces projets et que comptez-vous faire?

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2015/08/04/un-projet-dimplantation-d-eoliennes-seme-le-trouble-a-pensol_11540330.html