LE FESTIVAL DES ENERGIES à Douchapt

Article de SUD OUEST du vendredi 6 octobre 2017

C’est donc le vendredi 29 et le samedi 30 septembre que s’est tenu au Village Beauclair à Douchapt (24350 – près de Ribérac) le premier « FESTIVAL DES ENERGIES ». Une cinquantaine d’exposants étaient présents, dans tous les domaines de l’énergie : hydro-électricité, bois, méthanisation, solaire et autres énergies renouvelables (dont l’éolien). Les nombreuses conférences organisées sur les deux jours ont été l’occasion d’échanges pour s’informer, réfléchir, bâtir un projet pour une utilisation plus performante de l’énergie ou le développement des énergies renouvelables.

« Forces Périgord » ( qui est, je le rappelle, un regroupement d’associations luttant contre l’implantation d’éoliennes industrielles dans nos campagnes, et dont VIAPL fait partie) avait un stand à cette manifestation (voir la photo ci-dessous).

Beaucoup de personnes sont venues s’informer et discuter au stand. Des échanges parfois vifs mais toujours courtois ont pu avoir lieu entre « anti » et « pro » éoliens (nous avons eu la visite d’un maire, d’une conseillère municipale, d’un pro-éolien, de trois chefs de projet d’un promoteur éolien, etc.). Philippe MONTOULIEU (président de l’association « Vents Contraires à St Geyrac » ) avait fait un panneau avec moult explications et des photos vraiment parlantes du gigantisme de tout ce qui touche à l’éolien…Ce panneau a attiré et intéressé beaucoup de visiteurs.

On peut tirer de ces échanges qu’il est important que VIAPL continue de communiquer à la fois sur « NON aux éoliennes industrielles dans nos campagnes » ET aussi sur « OUI à des énergies renouvelables adaptées à nos territoires ».

Quelle bonne idée vraiment que ce « Festival des énergies ». Merci au Conseil de Développement Durable (CDD) du Périgord Vert, initiateur de l’évènement, de nous avoir permis d’être visible auprès d’un large public (environ 1000 personnes sur les deux jours).

Merci aussi à Francis LE GOYET (membre du CDD ) de nous avoir communiqué des informations qui m’ont permis de rédiger cet article.

Christian CLAIR