Éolien industriel: le vent tournerait-il?

Ci-dessous deux éléments laissant à penser que la politique de la transition énergétique vers les énergies renouvelables, dont en particulier l’éolien industriel, soulèvent des questions en haut lieu.

Un rapport rédigé au nom  de la Commission d’Enquête sur l’impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables a été enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale fin juillet 2019. Ce rapport très exhaustif se montre critique vis-à-vis de la façon dont sont introduites et mises en œuvre les énergies renouvelables sur le territoire français et souligne la complexité des intérêts mis en jeu. A défaut de lire le rapport dans son ensemble, l’avant propos rédigé par le  président de cette commission d’enquête résume bien les constats et problématiques soulevés, soulignant notamment « le déséquilibre existant entre un discours excessivement à charge dans le cas des énergies fossiles et un discours excessivement à décharge dans le cas des énergies dites vertes » (sic). Il ressort aussi des conclusions que « la transition énergétique a beaucoup d’un commerce de subventions publiques » et que « on pourrait même craindre une spirale du subventionnement ». Enfin, il y est fait mention spéciale de « « l’acceptabilité sociale dans les territoires en général, et du problème de l’éolien en particulier ».

https://static.wixstatic.com/ugd/adc7dc_8550d0a926494ade858cbc9e900f9a66.pdf

Le deuxième élément se rapporte à une récente allocution de Emmanuel Macron à l’occasion de la signature d’un contrat de transition écologique entre l’Etat et la ville de Pau le 14 janvier dernier.

Le Président de la République a exprimé de nettes réserves sur le développement futur de l’éolien industriel sur les territoires. Ecoutez à ce sujet le passage entre les minutes 35 et 36 de la vidéo.