BIODIVERSITÉ EN DANGER DANS LE PÉRIGORD VERT … suite …

Voici la réponse de Fabrice CHATEAU, Directeur du PNR Périgord Limousin à notre courriel intitulé « Biodiversité en danger dans le Périgord Vert »

Voici également la réponse de VIAPL à sa réponse…

————————————————————————————————————–

Réponse de Fabrice CHATEAU :

Monsieur le Président,

J’ai bien reçu votre message et je vous en remercie.

Pour l’instant le PNR n’a pas été consulté sur ces projets, la procédure veut que, en tant que « personne publique associé » l’Etat sollicite  l’avis du PNR.

Attaché à lutter contre une crise majeure d’extinction de la biodiversité et à faire face au  défi énergétique et climatique qui va bouleverser la planète,  le PNR  prendra  les responsabilités qui lui  incombent au regard de ces enjeux.

Bien cordialement.

Fabrice CHATEAU
Directeur

Maison du Parc – La Barde – 24450 La Coquille
Tél : 05 53 55 36 00 – Fax : 05 53 55 36 01
www.pnr-perigord-limousin.fr

——————————————————————————————————-

Réponse de VIAPL :

De
Christian CLAIR
Président de VIAPL
à
Fabrice CHATEAU
Directeur du PNR Périgord Limousin
 
Monsieur Le Directeur,
 
Au nom de tous les membres de VIAPL, je vous remercie d’avoir répondu à mon courrier du 23 mai intitulé « Biodiversité en danger dans le Périgord Vert ».
 
Les membres de VIAPL sont eux aussi très attachés à lutter contre cette crise majeure de la biodiversité et à faire face au défi énergétique et climatique qui va bouleverser notre planète. Une de nos divergences avec vous vient de ce que vous puissiez considérer l’implantation d’éoliennes industrielles géantes comme une solution possible au défi énergétique et climatique alors qu’après une étude la plus objective possible et la plus complète possible, nous sommes parvenus à la conclusion que l’éolien n’est, pour une poignée d' »écolo-businessmen », que le moyen de gagner beaucoup d’argent aux frais des contribuables.
 
En effet, vous (ou en tous cas, si ce n’est pas vous personnellement, c’est au moins le fait de deux élus du Parc qui sont aussi maires de deux communes, à savoir Bernard Vauriac et Pascal Méchineau), soutenez l’implantation d’aérogénérateurs gigantesques qui vont de toute façon avoir un impact plus que néfaste sur la biodiversité – les promoteurs éoliens demandent en effet de véritables « permis de tuer des espèces protégées » – biodiversité à laquelle le PNRPL se dit par ailleurs très attaché, et dans le même temps, vous organisez des ateliers participatifs sur le paysage alors que des éoliennes industrielles géantes de 200m de haut vont plutôt défigurer le paysage du PNR (ainsi qu’une simple maquette à l’échelle permet de s’en rendre compte). Positions et agissements du PNR pour le moins paradoxaux et ambigus.
 
Regrettant que le Parc ait pu admettre l’idée de laisser construire dans son environnement privilégié des machines industrielles gigantesques (de 200m de haut !) qui ne feront que détruire sa biodiversité et ses paysages sans pour autant produire une quelconque énergie rentable, les adhérents de VIAPL et les nombreux pétitionnaires révoltés contre ces projets éoliens monstrueux restent très attentifs aux décisions et aux orientations prises par le Parc quant à ces projets.
 
Puisse ce courrier vous donner l’envie de vous documenter plus avant sur ce qu’il faut bien appeler « le scandale d’État de l’énergie éolienne » (ne serait-ce qu’en référence au dernier rapport de la Cour des Comptes).
 
Bien cordialement à vous,
 
Christian CLAIR, pour tous les membres de VIAPL
—————————————————————————————————
à suivre…