La Manifestation à Nontron fut une Réuissite

La manifestation du 25 mars 2017 à Nontron contre les projets éoliens de la Dordogne a permis de montrer la détermination du Collectif Forces Périgord ( 6 associations) accompagné par 36 autres associations des départements voisins de la Nouvelle-Aquitaine pour s’opposer et pour fédérer les habitants des communes concernées par ces projets.

Plus de 500 personnes ont formé un cortège très coloré par d’innombrables banderoles et scandant des slogans dénonçant les lobbies éoliens et mettant en garde les élus qui se laissent influencer. Les articles de presse ci-dessous relatent de façon objective le bon déroulement de cette manifestation très réussie.

Un très grand merci à tous les adhérents bénévoles qui ont contribué à cette réussite, à tous les élus portant leur écharpe tricolore et aux autres participants venant parfois de Territoires éloignés. Ces premières manifestations sont le signe incontestable d’une opposition de plus en plus marquée et en forte croissance des populations rurales contre les procédures antidémocratiques développées par les promoteurs éoliens avec la complicité de certains élus locaux.

Articles de Presse:
Charente Libre
– Sud Ouest Article 1 et Article 2
Condensé d’articles

Abo wind and Soleil du Midi are Inept and Disingenuous

Opposition is growing to the 2 wind farm projects planned for Milhac-de-Nontron (5 wind turbines) and Saint‐Saud Lacoussiere / Saint‐Jory‐de‐Chalais (4, 200m wind turbines on the border with Miallet).

Members of the association VIAPL, helped by individuals opposed to these wind farm projects, have conducted a survey of people living in the area and have received more than 1,460 signatures from locals opposed to the implantation of wind turbines in the area.

The srongest opposition comes from the commune of Saint‐saud-Lacoussiere where more than 400 people have been identified, 166 of them from the town centre and surrounding area. Percentage wise, 100% of the inhabitants of the hamlet of Mouton are opposed; 99% in Chapelas, Bourneix, la Veyriere, la Rebiere, la Roudarie, Manaud, Larret, Mazaudet, Lage, le Pic, Maberout, Grandcoing and Vachaumard; 98% in Veyrinas, Puydoyeux, aux Farges, and la Chapelle Verlaine. The survey continues…

For other communes in or close to the proposed sites of the wind farms, more than 200 people are opposed in Miallet: 99% in les Parcs, Lacaud and Grafeuille. In Saint‐Jory‐de‐Chalais, 75 inhabitants are opposed. In Milhac‐de‐Nontron, 118 people are opposed, with 100% in Chantres, 99% in Mazeroux, Mortegoutte and le Chadeuil. Additionally, 663 people are opposed within a radius of 40 kms of the proposed wind farms.

Faced with such a strong backlash, the developers along with local politicians in favour have launched a counter attack. They have employed l’Agence Tact, an agency specialising in market research and public relations. Their objective is to convince locals that the installation of wind farms is wholly justified here in the Perigord Vert countryside.

BE WARNED
: the tactics employed by l’Agence Tact, which is funded the wind farm developers, are particularly aggressive. Below is some advice on how to avoid being taken in by them, for all locals opposed to these wind farm projects:

– Do not allow the agency to present their opinions (they are carefully crafted to trick you into changing your mind)
– Do not give them your personal details (name, address, telephone number, or email address)
– Do not sign anything under any circumstances
– Do not try to justify your opposition to the installation of giant wind turbines in your area
– Firmly refuse to engage with the agent at all
– Do not reply to any questionnaire they may present
– Simply reaffirm your opposition to these projects, including your willingness to consider legal procedings.

You should know that more and more wind farm projects in the surrounding area are being abandoned by the developers due to a lack of wind. Planned projects in Pensol, Bbeaussac, Charras, Sainte‐Orse, and Azerat have all been abandoned by the developers because they would not have been sufficiently profitable. Other projects planned for La Rochebeaucourt and Puymangou have been refused by the Préfet.

Why would there be more wind in Milhac-de-Nontron, in Saint-Saud-Lacoussiere or in St-Jory-de-Chalais than there is in nearby Pensol – or in Charras, which is only 20kms from Nontron?

Wind Farm Demonstration: 25 March in Nontron

At 10.00am, Saturday 25 March. The march starts at the cinema Louis Delluc car park, Place des Droits de l’Homme, Nontron. Car-pooling is advised due to limited parking spaces.

Have you chosen to come and live in the French countryside? The many benefits of this rural lifestyle are under threat and we need to fight to defend them. Please come and help by demonstrating peacefully with us!

To protect:
– your childrens’ health
– the lifestyles of those who live in the countryside
– peace in our villages
– the countryside and local heritage

To demand:
– the abandonment of all industrial wind turbine projects in the Dordogne and surrounding areas. Do you really want to see Nontron surrounded by 20 wind farms?
– respect for the opinion of the Dordogne departmental assembly and support for the politicians and councillors with the courage to resist pressure from wind farm developers and local politicians.

To condemn:
– the blindness of certain politicians who prefer to ignore the massive local opposition and continue to support the developers
– the deleterious effects of wind farms on health, the environment, and personal finances:
say no to false environmentalism!

This demonstration is being organised by the collectif Forces Périgord, a group of 6 associations from the Dordogne that have between them a total of 1850 members.

480-foot Wind Turbine Collapses in Ayrshire

Safety probe launched after collapse of 480-foot wind turbine in Ayrshire. The catastrophic collapse of a giant wind turbine is being investigated. A 480-foot high turbine came down in a storm – only the second windmill in Scotland to crash to the ground.

The astonishing structural failure of the £2 million machine has prompted demands for information by the community in Barrhill.The Kilgallioch wind farm is operated by Scottish Power Renewables which had failed to alert the public to the incident for SEVEN DAYS.

Read the full article…

Motion du CD24

Après le document  » motion du CD24″ qui critique l’éolien en Dordogne et qui a été approuvé à l’unanimité par les conseillers départementaux, voici la vidéo qui retransmet cette séance particulièrement intéressante pour nous. Le débat sur la motion débute à 2 heures 24 minutes. On peut se rendre directement à cette heure si l’on ne veut pas tout visionner.

Conference d’ALAIN BELIME à Miallet

La municipalité de MIALLET, consciente des problèmes de santé qui ne manqueront pas d’affecter les riverains des éoliennes de très grande hauteur sur son territoire si le projet des communes de Saint-Saud Lacoussière et Saint-Jory de Chalais se concrétisait, propose d’assister à une conférence donnée par un expert sur le sujet : ALAIN BELIME. Lire son rapport sur les risques sanitaires.

Cette conférence est prévue le vendredi 3 février 2017 à 19h salles de fêtes de Miallet.
Ne manquez pas ce rendez-vous très important qui permettra de mieux appréhender les nuisances des éoliennes que les promoteurs et certains maires cherchent à cacher.

Voici une vidéo enregistrée lors d’une précédente conférence d’ALAIN BELIME chez nos amis de Picardie.

Des Bâtons dans les Pales

Une bonne nouvelle à partager : ASSO3D du Collectif FORCES PERIGORD remporte une première grande victoire dans son combat contre les projets éoliens dans la Forêt de la Double. Un exemple à suivre…

Voici un très bon article du journal SUD-OUEST qui décrit parfaitement la très forte opposition des administrés, mais aussi de plus en plus d’élus (voir la motion votée à l’unanimité des membres de l’assemblée du Conseil Départemental) et de Conseils municipaux des communes riveraines des projets.

Motion votée au Conseil Départemental de la Dordogne

Le conseil départemental de la Dordogne prend une position publique très critique sur le développement de l’éolien industriel en Dordogne par le vote d’une motion qui montre que les élus ne sont pas favorables à ce type d’énergie renouvelable en Dordogne.

Ils rappellent l’indispensable adhésion des habitants et l’assentiment des élus des bassins de vie concernés, ils déplorent les divisions engendrées par ces projets et craignent les nuisances attendues : atteinte à la faune, bruit important pour le voisinage immédiat, atteinte aux paysages et à l’environnement naturel et architectural.

Voir Sud Ouest du 14 janvier : Les élus disent leurs réserves sur des machines dont les pales pourraient atteindre 180 mètres de haut en raison de la faiblesse des vents. »

Le dossier d’Autorisation Unique a été déposé en Préfecture de la DORDOGNE par le promoteur ABO WIND pour le projet de 4 éoliennes du projet SAINT SAUD LACOUSSIERE / SAINT-JORY DE CHALAIS d’au moins 200 mètres en bout de pale car selon certains techniciens d’ENCIS ENVIRONNEMENT les mesures de vent ont montré qu’il n’y avait pas assez de vent. Il s’agit d’un dossier de plus de 1000 pages. Nous pouvons d’ores et déjà nous le procurer auprès des services de la Préfecture.

Voici la motion votée à l’unanimité des élus de la Majorité du Conseil Départemental de la DORDOGNE ainsi qu’un tableau représentant les différentes étapes d’études du dossier Autorisation Unique.

Communiqué de presse de la Fédération Environnement Durable

Paris le 11 novembre 2016

Le douzième Schéma Régional Climat Air Énergie a été annulé par la justice après des recours juridiques déposés avec la participation de la Fédération Environnement Durable.

Par arrêt du 3 novembre 2016 la cour administrative d’appel de Lyon a annulé le schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE) et son volet le Schéma Régional Éolien(SRE) de la région Bourgogne.

Cette annulation fait suite à onze autres en Nord-Pas de calais, Aquitaine, Ile de France, Basse-Normandie, Rhône Alpes, Bretagne, Limousin, Paca, Lorraine, Pays de Loire, l’Auvergne le 6 mai 2016 et Midi-Pyrénées partiellement. L’État à chaque fois a été condamné.

Ces sanctions sont toutes prononcées pour défaut d’évaluation environnementale réalisée préalablement à son approbation. Ce défaut d’évaluation environnementale explique que la quasi-totalité du territoire français était par ces schémas déclarée éligible à l’éolien, en dépit du refus de communes et de la fragilité des territoires ruraux, de leur économie touristique.

Ces annulations par la justice de notre pays, révèlent au grand jour la politique de déréglementation désastreuse en faveur de l’industrie éolienne depuis les années 2000 des gouvernements successifs; ceux-ci, sur instigation de parlementaires ayant fait allégeance depuis 15 ans aux lobbyistes éoliens, tels le Sénateur Vincent Placé, le député Denis Baupin et l’ancien député François Brottes actuellement président du Réseau de transport de l’électricité, se sont exonérés des intérêts environnementaux légalement protégés : le cadre de vie et la santé des riverains, la sécurité, les paysages, les monuments historiques, la faune et la flore et plus généralement de l’écologie.

Au mépris complet du principe de concertation pourtant proclamé par Mme la Ministre de l’écologie Ségolène Royal, et en bafouant l’environnement qu’ils prétendent défendre comme leur cause sacrée, ils agissent ainsi, à l’insu des administrés, en faveur de l’industrie éolienne subventionnée depuis 15 ans avec de d’argent public, ce qui engendre un coût exorbitant pour les consommateurs et les contribuables et plus récemment qui met en péril l’équilibre énergétique de notre pays et la sécurité du territoire, EDF étant au bord d’un désastre technique et financier.