Un Message de l’Asso 3D

Pour votre information, voici un message de remerciement de la part d’ASSO3D.

« Bravo à tous ceux qui ont contribué à la mobilisation pour l’enquête publique du projet éolien de Puymangou-Parcoul (Les Grands Clos) pendant 40 jours, du 19 septembre au 28 octobre 2016.

Nous avons recueilli le soutien de 1668 contributeurs opposés au projet, avec de très nombreuses lettres personnelles et une très forte participation locale. Nous avons connaissance de 92 contributeurs favorables.

La manifestation du 19 septembre devant la mairie de Saint-Aulaye (100 manifestants) et la participation à la réunion publique du 19 octobre à la salle des fêtes de Saint-Aulaye (200 opposants) ont été deux temps forts de notre action.

La situation est maintenant dévoilée au grand jour du soutien de ces projets par quelques municipalités (dont Parcoul-Chenaud et Saint-Aulaye-Puymangou) à la recherche de revenus fiscaux contre l’avis de leur population et des communes voisines.

Il reste quelques conseils municipaux, sur les 14 appelés à se prononcer, à devoir se réunir d’ici le 10 novembre. Se sont déclarés contre le projet : Saint-Aigulin, La Genétouze, Médillac, Bazac, Chalais, Bonnes, Servanches.

La commission d’enquête travaille maintenant à la rédaction de son rapport et de son avis. La Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS) devra encore se réunir pour donner son propre avis avant la décision de la préfète de la Dordogne vers février 2017.

Merci à ceux qui peuvent soutenir notre action par un don. Voir notre site internet. »

Les Éoliennes Font Toujours le Débat

Voici un article du Sud-Ouest du 26 Octobre. Quels enseignements peut-on tirer de cette réunion publique organisée dans le cadre de l’enquête publique de SAINT AULAYE-PUYMANGOU /PARCOUL-CHENAUD se terminant le vendredi 28 octobre 2016 à 17 heures?

  • ce premier projet cache l’installation prévue d’au moins 30 aérogénérateurs s’il se réalise.
  • la hauteur des mâts est de 125 m, les pâles 57 m de long soit 182 m pour un « territoire moyennement venté » selon ABO WIND
  • la hauteur des mâts est de 130 m, les pâles 70 m de long soit 200 m en bout de pâle pour un territoire peu venté comme celui du nord du Périgord Vert, chez nous….C’est la réflexion qui nous vient à l’esprit avec le constat d’ABO WIND sur les hauteurs de mâts et de pâles prévues dans notre territoire.
  • ABO WIND reconnaît « n’avoir aucune expérience par rapport à celles, (éoliennes) de grande hauteur qui pourraient être installées dans La Double ». Les éoliennes prévues dans le projet des communes de SAINT-SAUD-LACOUSSIERE et de SAINT-JORY-DE-CHALAIS sont plus hautes que celles de La Double, C’est très rassurant pour nous de voir un promoteur nous prendre pour des cobayes pour se faire la main avec des aérogénérateurs de 200m de hauteur !
  • « Nous sommes sur un axe de migration diffus » d’après ABO WIND. Prenons rendez-vous avec Madame la Chef de Projet ABO WIND pour l’inviter à gravir la palombière au Domaine du Grand Roc sur la commune de SAINT SAUD LACOUSSIERE pour y observer à loisir, le flux migratoire permanent pour croire que c’est diffus ! Observez et commentez ensuite, pas le contraire !

Lire l’article.

Éolien : Non C’est Non

Bonjour. Voici, pour ceux qui n’ont pu le lire l’article du SUD OUEST du 25/10/2016 concernant l’action organisée par VIAPL pour soutenir le Conseil Municipal de MIALLET lors de sa délibération sur le convention qu’ABO WIND souhaitait lui imposer.

La mobilisation d’une quarantaine de personnes en un temps relativement court montre que l’opposition aux projets éoliens ne faiblit pas et que la solidarité est un atout majeur dans notre lutte.

ABO WIND a reçu un bel avertissement et un refus absolu sans contestation.

Lire l’article.

Compte Rendu de la Permanence Publique avec ABO Wind

Avant d’avoir des précisions sur le projet ABO WIND par les municipalités de SAINT-SAUD LACOUSSIERE et SAINT JORY DE CHALAIS réunies par le promoteur le jeudi 22 septembre 2016 à ST JORY DE CHALAIS, il est intéressant de connaître les réponses aux questions des participants à cette permanence réunies sous forme de compte rendu.

La participation des administrés à SAINT SAUD LACOUSSIERE était importante tout au long de la plage horaire ouverte. La municipalité avait posé des affiches pour annoncer la date et le lieu de la permanence sur tous les panneaux d’informations répartis dans la commune.

Des conseillers municipaux et Monsieur le Maire étaient présents. Ils ont pu répondre aux questions parfois très virulentes. Le job d’information a été fait à SAINT-SAUD LACOUSSIERE.

Ce ne sera pas le cas à SAINT-JORY DE CHALAIS le lendemain. Pour s’informer à SAINT-JORY DE CHALAIS, il fallait se rapprocher du panneau vitré situé à l’extérieur de la Mairie pour lire sur l’affiche la date et le lieu de la permanence. Cette affiche, d’un format A4 était à peine visible. C’est la seule information mise à disposition des administrés. Tous les panneaux d’informations municipales répartis dans la commune étaient vides. Il n’y a pas eu d’article de presse dans les journaux régionaux ou locaux. Le promoteur ABO WIND n’a pas affiché non plus sur ses panneaux privés répartis autour de la zone contrainte du projet. Il fallait donc un miracle pour pouvoir assister à cette réunion ou bien être adhérent à VIAPL qui avait communiqué.

Donc, à part les adhérents de l’association, aucun autre administré de SAINT-JORY DE CHALAIS n’était présent. Les conseillers municipaux brillaient par leur absence. Seul un journaliste de SUD-OUEST invité par le promoteur, avait pour mission de comptabiliser le nombre de participants et sans la présence des membres de l’association nous aurions eu droit à : LE PROJET EOLIEN DE SAINT JORY DE CHALAIS N’ INTERESSE PERSONNE!

Bravo à ABO WIND et à la municipalité de SAINT JORY DE CHALAIS pour leur respect de l’information et surtout pour leur respect des administrés de cette commune.

Avis de Mise à Disposition du Public : la Double

Je vous ai sollicité pour participer à une enquête publique concernant un projet de défrichement pour y implanter des éoliennes dans la forêt de LA DOUBLE sur les communes de PARCOUL et SAINT-AULAYE-PUYMANGOU.

Je remercie nos adhérents qui ont adressé en nombre leurs contributions à la mairie de SAINT AULAYE. Je vous prie de lire ci-dessous le commentaire de l’association ASSO3D (que vous retrouverez sur son site internet).

Plus de 2500 signatures ! Signez notre pétition « Nous refusons les éoliennes dans la forêt de la Double! ».

Bientôt l’enquête publique pour le projet de centrale (5 éoliennes de 182 mètres de haut) dans la forêt de la Double sur les communes de Saint-Aulaye-Puymangou et Parcoul-Chenaud. Du 24 mai au 8 juin a eu lieu une enquête sur le défrichement de 4,6 hectares de forêt à Puymangou et Parcoul (procédure dite de « mise à disposition du public »). « Le défrichement est défini comme étant la destruction volontaire de l’état boisé d’un terrain et la suppression de sa destination forestière » (article L.311-1 du code forestier).

Plus de 650 personnes sont intervenues contre ce défrichement, dont une grande proportion dans les deux communes sur lesquelles sont implantées les éoliennes ainsi que sur la commune limitrophe (à 1 km du projet) de La Roche-Chalais.

La Préfecture de la Dordogne nous informe ( SUD-OUEST du 17 juin 2016 ) qu’elle refait faire l’enquête publique pour le défrichement pendant la période du 27 juin 2016 au 13 juillet 2016 inclus en raison  » SUD-OUEST du 20 juin 2016 : de l’absence d’un document de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement -DREAL- Ce document est parvenu dans les mairies concernées pour être joint au dossier le 25 mai alors que la consultation était ouverte depuis la veille ».

Ce document était donc à disposition du public pendant toute la durée de l’enquête à part quelques heures. Mais comment faire pour contrarier la très forte opposition à ce projet : 650 personnes ont dit non? La mairie de ST AULAYE a trouvé une parade : un vice de forme peut-être? pour reprendre la main? L’ association ASSO3D saura trouver les moyens, nous n’en doutons pas, pour faire triompher la démocratie.

Annulation de Projet Éolien, Beaussac

Ce projet éolien avait été connu des habitants de BEAUSSAC (commune proche de NONTRON) à l’automne 2015.

Les arguments d’ABO WIND :

Hier, en séance du conseil municipal, Mme Meynier, représentante d’ABO Wind, a déclaré qu’au vu de trois mois d’inventaire ornithologique, sa société renonçait à implanter des éoliennes dans la forêt de Beaussac.

Marion Meynier a fait la publicité des énergies vertes et des contraintes et difficultés existantes pour l’implantation d’éoliennes. Elle a principalement parlé de l’étude environnementale de la forêt de Beaussac qui a débuté en Mars. Elle a reconnu la richesse du territoire, faune aviaire et chiroptères, donné quelques chiffres. Puis elle a fait un discours sur les plans de compensation, et mise de zones en gestion par la LPO.

Les arguments de l’association HAUTE VALLEE DE NIZONNE :

« ABO WIND a reculé devant une opposition précoce et déterminée, et pas devant des chiroptères dont la présence était patente.  »

L’association revendique plus de 350 adhérents fédérés en quelques mois. Le conseil municipal de Beaussac n’avait pas délibéré rapidement pour donner son aval à la poursuite des études par ABO WIND dès la connaissance du projet. Ce conseil municipal a pris son temps pour bien analyser les avantages et inconvénients de l’éolien industriel implanté dans une très grande forêt.

Ces conseillers municipaux sont allés visiter un parc éolien en CHARENTE LIMOUSINE sans être accompagnés par un représentant d’ABO WIND. il s’agit du même parc que Monsieur le Président du PNR et Maire de SAINT-JORY-DE-CHALAIS a visité avec quelques uns de ses conseillers municipaux. Le compte rendu de cette visite élaboré par une conseillère municipale de BEAUSSAC est complètement différent de l’analyse faite par le Président du PNR de sa propre visite.

Forts des informations récoltées et des nuisances particulièrement avérées sur le site éolien, le conseil municipal de BEAUSSAC, lors des 2 séances du 8 mars et du 6 avril 2016 a voté majoritairement contre le projet.

Vous trouverez confirmation de ces informations sur le site internet de l’association Haute Vallée de Nizonne.

CHAQUE FOIS QU’UN CONSEIL MUNICIPAL VOTE CONTRE, LE PROMOTEUR EOLIEN ANNULE SON PROJET sur la commune…

Entretien avec Madame Langlade

Hier nous avons eu un entretien avec Madame Colette Langlade suite à l’invitation d’un de nos adhérents à Saint-Saud Lacoussière. Notre entretien a été très courtois et nous avons particulièrement remercié madame la Députée pour son désir de débattre de l’éolien avec des membres d’une association.

Nous avons pu évoquer les projets éoliens d’ABO WIND et de Soleil du MIDI et des problèmes que cela va poser au Périgord Vert en termes de destruction des paysages, mais aussi pour le tourisme et la vie économique des hébergeurs, de la vie sociale dans les communes, les rapports entre les voisins qui vont se dégrader dès la connaissance des lieux d’ implantation des éoliennes ( dans quelques mois), et des nuisances que les riverains vont subir.

Il faut le souligner, c’est la première fois qu’un élu accepte de nous écouter sans avoir de commentaires désobligeants envers nous, de nous traiter d’indiens, de ne plus nous saluer, ni répondre à nos courriers, et de tout faire pour empêcher notre association de fonctionner en toute légalité dans la commune de son siège social. Messieurs les élus qui vous reconnaîtraient, prenez-en de la graine. Il est tout à fait possible de parler de l’éolien sans tenir des attitudes absolutistes sans plus aucun respect pour ceux qui ne partagent pas vos idées.

Merci Madame LANGLADE pour votre sens de la communication et pour le respect que vous portez à des contradicteurs.

Ça Fait Combien, 200m de Haut ?

Monsieur le Maire de MILHAC-DE-NONTRON nous fait l’honneur d’utiliser nos photomontages pour les comparer à ceux de son promoteur éolien. Ceux ci, à notre sens, ont été réalisés par temps couvert, voir brumeux, la hauteur des éoliennes nous paraît un tantinet maquillée.

Pour aider les habitants de MILHAC DE NONTRON, intéressés par leur futur environnement, une  » mesure étalon » d’une éolienne d’environ 200 mètres de hauteur en bout de pâle devait être réalisée. Rien de mieux que de faire la comparaison avec un bâtiment familier aux habitants de MILHAC DE NONTRON : leur église ! et un de nos plus beaux monuments que tout le monde connait.

Voici donc un résultat surprenant.

Effectivement on a un peu de mal à se représenter ce que va être notre paysage quotidien dans quelques temps. Aussi nous vous recommandons de bien profiter en ce moment de votre campagne, votre nature boisée et calme, ce ne sera plus qu’un très beau souvenir….
hauteur-eolien