BIODIVERSITÉ EN DANGER DANS LE PÉRIGORD VERT !…

 

Voici le courriel que VIAPL vient d’envoyer au député Jean-Pierre Cubertafon, au sénateur Bernard Cazeau, au président du PNR Bernard Vauriac, au directeur du PNR Fabrice Chateau, au président de la  LPO Aquitaine, au président de l’Agence Régionale Biodiversité de Nouvelle Aquitaine.

——————————————————————————————

Christian CLAIR
Président de l’Association VIAPL
Bonjour,
A l’heure où le monde s’inquiète de la disparition des oiseaux, de la menace et du danger qui pèse sur la biodiversité, des projets éoliens sont en cours dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin.
Le plus avancé, intitulé « Projet éolien de la Queue d’Âne », présenté par la Société Abo Wind (« Ferme éolienne de la Queue d’Âne ») situé en plein Périgord Vert sur les communes de Saint Jory de Chalais et de Saint Saud Lacoussière, prévoit au départ l’implantation de 4 aérogénérateurs de 200m de haut, ce nombre pouvant atteindre, à terme, une trentaine de ces machines industrielles géantes. Ce projet impacte fortement aussi les villages et hameaux voisins et notamment la commune de Miallet.
Un second projet est en cours sur la commune de Milhac de Nontron.
 
Ces deux projets sont situés dans un couloir important de migration, comme nous pouvons d’ailleurs le constater chaque année de visu. Une réserve ornithologique située sur le plan d’eau de Miallet, important lieu de repos pour les oiseaux migrateurs et important lieu aussi pour la nidification et la reproduction des oiseaux sédentaires, invite les promeneurs à respecter ce site tout en les sensibilisant aux différentes espèces de l’avifaune.
 
Dans ce contexte, voici les intitulés des deux dossiers que dépose, entre autres, en Préfecture, la société Abo WInd afin d’obtenir l’autorisation de mettre son projet à exécution :
– « Demande de dérogation pour la destruction d’espèces protégées et d’habitat d’espèces protégées » (Dossier de 122 pages),
–  « Demande de dérogation pour la destruction, l’altération, ou la dégradation de sites de reproduction ou d’aires de repos d’animaux d’espèces animales protégées » (Imprimés Cerfa N° 13 614*01 – voir pièce jointe à ce courrier)
 
N’est-il pas paradoxal de pouvoir faire de telles demandes dans un Parc Naturel Régional (où figurent aussi des zones classées Natura 2000) qui doit être, par définition, le garant de la protection et de la conservation de sa biodiversité et de ses paysages ?
 
Aussi, l’association VIAPL (« Vivre, Informer et Agir pour le Périgord Limousin ») s’inquiète-t-elle fortement pour l’avenir de la biodiversité dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin.
Nous sommes conscients de la nécessité de recourir aux énergies renouvelables, à la condition qu’elles respectent le territoire et sa biodiversité.

 

Nous vous demandons expressément de nous donner votre point de vue sur le sujet crucial qu’est l’avenir de la biodiversité dans le Parc Naturel Régional Périgord Limousin, et plus largement la Dordogne et la nouvelle Aquitaine si, à chaque demande d’implantation d’éoliennes industrielles géantes, des autorisations d’éradiquer des espèces protégées peuvent être délivrées.

 

Dans l’attente de votre réponse, cordialement.
 
Pour VIAPL, Christian CLAIR.
Document joint en pièce jointe :

ÉOLIENNES ET BIODIVERSITÉ : L’INCOMPATIBILITÉ TOTALE !…

Au moment où Nicolas Hulot prononce un discours appelant à sauver la biodiversité, il s’apprête, dans le même temps, avec Sébastien Lecornu, à déposer un projet de loi visant à favoriser encore plus et plus rapidement les promoteurs éoliens et leurs projets d’implantation d’éoliennes industrielles gigantesques (plus de 200m de haut !) sur tout le territoire français.

VIAPL trouve important de rappeler que ces mêmes promoteurs éoliens font aussi partie des grands destructeurs de la biodiversité…

Comprenne donc qui pourra l’attitude pour le moins ambiguë de Nicolas Hulot !…

En illustration de nos propos, vous trouverez, en cliquant sur les liens ci-dessous, dans le cadre du Projet éolien dit de la Queue d’Âne (projet de la société Abo Wind, situé en Dordogne, sur les communes de Saint Saud Lacoussière et Saint Jory de Chalais), leurs « Dossier de demande de dérogation pour la destruction d’espèces protégées et d’habitat d’espèces protégées ».

 

Lien N°1 : Les imprimés « Cerfa » de demande de dérogation remplis par Abo Wind

Dossier Abo Wind – Demande de dérogation pour destruction d’espèces animales protégées

 

Lien N°2 : Le dossier d’Abo Wind pour justifier de sa demande de dérogation (122 pages) :

Dossier Abo Wind de la Queue d’Ane – Demande de dérogation pour la destruction d’espèces protégées et d’habitat d’espèces protégées

 

Bonne lecture…

POSONS DES QUESTIONS À ABOWIND !…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous accèderez au site AboWind spécial Projet de la Queue d’Âne. Vous y lirez un minimum d’informations (qui datent un peu) sur le projet et sur le traitement du dossier d’Autorisation Unique déposée en Préfecture, mais surtout, vous pourrez poser des questions à AboWind sur ce projet.

Voici le lien :

Abo wind and Soleil du Midi are Inept and Disingenuous

Opposition is growing to the 2 wind farm projects planned for Milhac-de-Nontron (5 wind turbines) and Saint‐Saud Lacoussiere / Saint‐Jory‐de‐Chalais (4, 200m wind turbines on the border with Miallet).

Members of the association VIAPL, helped by individuals opposed to these wind farm projects, have conducted a survey of people living in the area and have received more than 1,460 signatures from locals opposed to the implantation of wind turbines in the area.

The srongest opposition comes from the commune of Saint‐saud-Lacoussiere where more than 400 people have been identified, 166 of them from the town centre and surrounding area. Percentage wise, 100% of the inhabitants of the hamlet of Mouton are opposed; 99% in Chapelas, Bourneix, la Veyriere, la Rebiere, la Roudarie, Manaud, Larret, Mazaudet, Lage, le Pic, Maberout, Grandcoing and Vachaumard; 98% in Veyrinas, Puydoyeux, aux Farges, and la Chapelle Verlaine. The survey continues…

For other communes in or close to the proposed sites of the wind farms, more than 200 people are opposed in Miallet: 99% in les Parcs, Lacaud and Grafeuille. In Saint‐Jory‐de‐Chalais, 75 inhabitants are opposed. In Milhac‐de‐Nontron, 118 people are opposed, with 100% in Chantres, 99% in Mazeroux, Mortegoutte and le Chadeuil. Additionally, 663 people are opposed within a radius of 40 kms of the proposed wind farms.

Faced with such a strong backlash, the developers along with local politicians in favour have launched a counter attack. They have employed l’Agence Tact, an agency specialising in market research and public relations. Their objective is to convince locals that the installation of wind farms is wholly justified here in the Perigord Vert countryside.

BE WARNED
: the tactics employed by l’Agence Tact, which is funded the wind farm developers, are particularly aggressive. Below is some advice on how to avoid being taken in by them, for all locals opposed to these wind farm projects:

– Do not allow the agency to present their opinions (they are carefully crafted to trick you into changing your mind)
– Do not give them your personal details (name, address, telephone number, or email address)
– Do not sign anything under any circumstances
– Do not try to justify your opposition to the installation of giant wind turbines in your area
– Firmly refuse to engage with the agent at all
– Do not reply to any questionnaire they may present
– Simply reaffirm your opposition to these projects, including your willingness to consider legal procedings.

You should know that more and more wind farm projects in the surrounding area are being abandoned by the developers due to a lack of wind. Planned projects in Pensol, Bbeaussac, Charras, Sainte‐Orse, and Azerat have all been abandoned by the developers because they would not have been sufficiently profitable. Other projects planned for La Rochebeaucourt and Puymangou have been refused by the Préfet.

Why would there be more wind in Milhac-de-Nontron, in Saint-Saud-Lacoussiere or in St-Jory-de-Chalais than there is in nearby Pensol – or in Charras, which is only 20kms from Nontron?

Conference d’ALAIN BELIME à Miallet

La municipalité de MIALLET, consciente des problèmes de santé qui ne manqueront pas d’affecter les riverains des éoliennes de très grande hauteur sur son territoire si le projet des communes de Saint-Saud Lacoussière et Saint-Jory de Chalais se concrétisait, propose d’assister à une conférence donnée par un expert sur le sujet : ALAIN BELIME. Lire son rapport sur les risques sanitaires.

Cette conférence est prévue le vendredi 3 février 2017 à 19h salles de fêtes de Miallet.
Ne manquez pas ce rendez-vous très important qui permettra de mieux appréhender les nuisances des éoliennes que les promoteurs et certains maires cherchent à cacher.

Voici une vidéo enregistrée lors d’une précédente conférence d’ALAIN BELIME chez nos amis de Picardie.

Éolien : Non C’est Non

Bonjour. Voici, pour ceux qui n’ont pu le lire l’article du SUD OUEST du 25/10/2016 concernant l’action organisée par VIAPL pour soutenir le Conseil Municipal de MIALLET lors de sa délibération sur le convention qu’ABO WIND souhaitait lui imposer.

La mobilisation d’une quarantaine de personnes en un temps relativement court montre que l’opposition aux projets éoliens ne faiblit pas et que la solidarité est un atout majeur dans notre lutte.

ABO WIND a reçu un bel avertissement et un refus absolu sans contestation.

Lire l’article.

Réunion Conseil Municipal de Miallet

Je vous informe qu’à l’issue de la réunion du conseil municipal de MIALLET du 08/09/2015, une délibération du conseil a donné un avis défavorable motivé au projet de parc éolien sur les communes mitoyennes de MIALLET, SAINT-SAUD LACOUSSIERE, SAINT-JORY DE CHALAIS.

Les deux autres communes avaient donné un avis favorable en 2014 sur ce même projet.

Cette délibération va marquer un tournant non négligeable dans le processus de développement du projet, mais ne change en rien notre volonté de continuer le combat pour le faire annuler…

Cartes d’Implantation d’Éoliennes: Miallet

2e carte: Miallet. Les seules informations que nous avons du projet ABO WIND, c’est-à-dire SAINT-SAUD, MIALLET, ST JORY-DE -CHALAIS, est la présentation de la zone contrainte dans laquelle va être installée les 8 éoliennes nous disent-ils. D’après la mairie de SAINT-SAUD, 50 propriétaires de parcelles sur 80 auraient signé une promesse de bail emphytéotique.

50 candidats à la promesse de gains pour seulement 8 éoliennes, qui pourrait croire cela !! Ou alors les parcelles sont lilliputiennes, ou il va y avoir du sang si beaucoup de prétendants restent avec les nuisances et à sec d’euros. Par contre l’objectif du nombre d’éoliennes a peut-être évolué devant tant de sollicitation et tant d’envieux.

Etant donné l’objectif de la loi sur la transition énergétique, et les chiffres d’implantations donnés par l’ ADEME, cela représente 5000 machines à planter en AQUITAINE pour 2050, autant qu’il y en a en 2014 sur toute la France. Il va falloir remplir certaine partie du Périgord Vert. Cette zone entre ces 3 communes permet de faire beaucoup plus d’implantations. Nous avons réussi à placer sur la carte, en respectant la zone contrainte et la distance moyenne de 500 m entre chaque éolienne 19 éoliennes.
C’est la vision la plus pessimiste, la moins réaliste, mais qui permet de connaître le nombre d’éoliennes qu’ABO WIND pourrait installer.

Leur nombre n’est pas vraiment un problème, car les zones de nuisances sont sensiblement les mêmes. Il n’y a que le bruit qui sera plus important.
carte eoliennes miallet

Notre Affiche

Je vous présente cette affiche qui va être un des outils essentiels de notre communication auprès des habitants. Cette affiche a fait l’objet de différentes polémiques et a provoqué des débats rugueux. La majorité a tranché.

Nous nous apprêtons à distribuer des tracts ( flyers) lors de la manifestation du 14 juillet à MIALLET, ainsi qu’à SAINT-SAUD SUR EOLIENNES lors du marché des producteurs le 24 juillet. D’autres communes seront concernées par la suite.

Les affiches seront apposées à cette occasion.
affiche VIAPL contr éoliennes

Notre Bulletin de Naissance !

Comme nous vous le promettions depuis plusieurs semaines nous avons enfin réussi à créer l’association qui va nous permettre de préserver collectivement notre environnement et les intérêts du plus grand nombre.

L’association se dénomme « Vivre, Informer et Agir pour le Périgord-Limousin ». Son objet est vaste car nos ambitions sont grandes et son préambule présente ainsi notre ligne de conduite :

Participer de manière active et constructive au respect des environnements naturels, en dénonçant les risques et atteintes effectives générés à l’encontre des populations et des paysages par tout projet d’aménagement, public ou privé, et en élaborant, le cas échéant, des propositions alternatives visant à satisfaire les besoins exprimés ou acceptés par les habitants.

Vous connaissez notre ferme opposition aux projets éoliens tels qu’envisagés sur les communes de Mialet, Milhac de Nontron, Pensol, Saint-Jory-de-Chalais, Saint-Saud-Lacoussière et peut-être sur d’autres communes mais que nous ignorons encore.

Nous vous avons déjà fait part des conditions inacceptables dans lesquelles ces projets se développent, notamment de l’insuffisance ou le plus souvent de l’absence totale d’information des habitants.

Nos premières actions seront donc d’informer les habitants des profondes atteintes aux espaces naturels, au patrimoine bâti et aux paysages des communes précitées ainsi qu’aux communes avoisinantes.