BIODIVERSITÉ EN DANGER DANS LE PÉRIGORD VERT !…

 

Voici le courriel que VIAPL vient d’envoyer au député Jean-Pierre Cubertafon, au sénateur Bernard Cazeau, au président du PNR Bernard Vauriac, au directeur du PNR Fabrice Chateau, au président de la  LPO Aquitaine, au président de l’Agence Régionale Biodiversité de Nouvelle Aquitaine.

——————————————————————————————

Christian CLAIR
Président de l’Association VIAPL
Bonjour,
A l’heure où le monde s’inquiète de la disparition des oiseaux, de la menace et du danger qui pèse sur la biodiversité, des projets éoliens sont en cours dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin.
Le plus avancé, intitulé « Projet éolien de la Queue d’Âne », présenté par la Société Abo Wind (« Ferme éolienne de la Queue d’Âne ») situé en plein Périgord Vert sur les communes de Saint Jory de Chalais et de Saint Saud Lacoussière, prévoit au départ l’implantation de 4 aérogénérateurs de 200m de haut, ce nombre pouvant atteindre, à terme, une trentaine de ces machines industrielles géantes. Ce projet impacte fortement aussi les villages et hameaux voisins et notamment la commune de Miallet.
Un second projet est en cours sur la commune de Milhac de Nontron.
 
Ces deux projets sont situés dans un couloir important de migration, comme nous pouvons d’ailleurs le constater chaque année de visu. Une réserve ornithologique située sur le plan d’eau de Miallet, important lieu de repos pour les oiseaux migrateurs et important lieu aussi pour la nidification et la reproduction des oiseaux sédentaires, invite les promeneurs à respecter ce site tout en les sensibilisant aux différentes espèces de l’avifaune.
 
Dans ce contexte, voici les intitulés des deux dossiers que dépose, entre autres, en Préfecture, la société Abo WInd afin d’obtenir l’autorisation de mettre son projet à exécution :
– « Demande de dérogation pour la destruction d’espèces protégées et d’habitat d’espèces protégées » (Dossier de 122 pages),
–  « Demande de dérogation pour la destruction, l’altération, ou la dégradation de sites de reproduction ou d’aires de repos d’animaux d’espèces animales protégées » (Imprimés Cerfa N° 13 614*01 – voir pièce jointe à ce courrier)
 
N’est-il pas paradoxal de pouvoir faire de telles demandes dans un Parc Naturel Régional (où figurent aussi des zones classées Natura 2000) qui doit être, par définition, le garant de la protection et de la conservation de sa biodiversité et de ses paysages ?
 
Aussi, l’association VIAPL (« Vivre, Informer et Agir pour le Périgord Limousin ») s’inquiète-t-elle fortement pour l’avenir de la biodiversité dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin.
Nous sommes conscients de la nécessité de recourir aux énergies renouvelables, à la condition qu’elles respectent le territoire et sa biodiversité.

 

Nous vous demandons expressément de nous donner votre point de vue sur le sujet crucial qu’est l’avenir de la biodiversité dans le Parc Naturel Régional Périgord Limousin, et plus largement la Dordogne et la nouvelle Aquitaine si, à chaque demande d’implantation d’éoliennes industrielles géantes, des autorisations d’éradiquer des espèces protégées peuvent être délivrées.

 

Dans l’attente de votre réponse, cordialement.
 
Pour VIAPL, Christian CLAIR.
Document joint en pièce jointe :

Réponse de la Préfecture au sujet du dysfonctionnement du mât de mesure de Milhac de Nontron

Nous avons envoyé un courrier à Mme Le Préfet, Mr Le Sous-Préfet, Mr Le Maire de Milhac de Nontron et pris contact avec la Direction de l’Aviation Civile pour leur signaler le dysfonctionnement du balisage du mât de mesure de Milhac de Nontron.

Voici la réponse de la Préfecture en date du 18 novembre 2017 :

 

Bonjour Monsieur le Président de l’association VIAPL,

Je fais suite à votre courrier du 20 octobre dernier (en p.j.), par
lequel vous alertez les services de l’État d’un dysfonctionnement du
système de signalisation du mât de mesure implanté sur la commune de
Milhac-de-Nontron.

La Société du Midi, autorisée à installer cet appareillage, a été
contactée.
Attendu que la DG Aviation Civile et la DC Aérienne Militaire ont été
informées, que l’entreprise en charge de la maintenance de ce type de
dispositif a été sollicitée,
Le balisage diurne et nocturne règlementaire sera très rapidement en
capacité d’apporter satisfaction à vos adhérents.

Respectueuses salutations

Patrick Bouillon
Direction Départementale des Territoires
de la Dordogne
Service Territorial Périgord Vert
pi Chef du Service

La Guerre des Éoliennes

Avec les 3 projets éoliens en cours d’étude dans notre Territoire, (Milhac-de-nontron, Saint-Saud Lacoussière, Saint-Jory-de-Chalais et maintenant Firbeix) distants de 4 à 5 kms à vol d’oiseau des uns des autres, voici le résultat (en vidéo enregistrée par la 1ère chaine de télévision allemande) de ce que va devenir le Périgord Vert Nontronnais dans quelques années si la population ne prend pas conscience du risque qu’elle prend en ne s’interrogeant pas à qui profite le développement de ces énergies du vent.

Abo wind and Soleil du Midi are Inept and Disingenuous

Opposition is growing to the 2 wind farm projects planned for Milhac-de-Nontron (5 wind turbines) and Saint‐Saud Lacoussiere / Saint‐Jory‐de‐Chalais (4, 200m wind turbines on the border with Miallet).

Members of the association VIAPL, helped by individuals opposed to these wind farm projects, have conducted a survey of people living in the area and have received more than 1,460 signatures from locals opposed to the implantation of wind turbines in the area.

The srongest opposition comes from the commune of Saint‐saud-Lacoussiere where more than 400 people have been identified, 166 of them from the town centre and surrounding area. Percentage wise, 100% of the inhabitants of the hamlet of Mouton are opposed; 99% in Chapelas, Bourneix, la Veyriere, la Rebiere, la Roudarie, Manaud, Larret, Mazaudet, Lage, le Pic, Maberout, Grandcoing and Vachaumard; 98% in Veyrinas, Puydoyeux, aux Farges, and la Chapelle Verlaine. The survey continues…

For other communes in or close to the proposed sites of the wind farms, more than 200 people are opposed in Miallet: 99% in les Parcs, Lacaud and Grafeuille. In Saint‐Jory‐de‐Chalais, 75 inhabitants are opposed. In Milhac‐de‐Nontron, 118 people are opposed, with 100% in Chantres, 99% in Mazeroux, Mortegoutte and le Chadeuil. Additionally, 663 people are opposed within a radius of 40 kms of the proposed wind farms.

Faced with such a strong backlash, the developers along with local politicians in favour have launched a counter attack. They have employed l’Agence Tact, an agency specialising in market research and public relations. Their objective is to convince locals that the installation of wind farms is wholly justified here in the Perigord Vert countryside.

BE WARNED
: the tactics employed by l’Agence Tact, which is funded the wind farm developers, are particularly aggressive. Below is some advice on how to avoid being taken in by them, for all locals opposed to these wind farm projects:

– Do not allow the agency to present their opinions (they are carefully crafted to trick you into changing your mind)
– Do not give them your personal details (name, address, telephone number, or email address)
– Do not sign anything under any circumstances
– Do not try to justify your opposition to the installation of giant wind turbines in your area
– Firmly refuse to engage with the agent at all
– Do not reply to any questionnaire they may present
– Simply reaffirm your opposition to these projects, including your willingness to consider legal procedings.

You should know that more and more wind farm projects in the surrounding area are being abandoned by the developers due to a lack of wind. Planned projects in Pensol, Bbeaussac, Charras, Sainte‐Orse, and Azerat have all been abandoned by the developers because they would not have been sufficiently profitable. Other projects planned for La Rochebeaucourt and Puymangou have been refused by the Préfet.

Why would there be more wind in Milhac-de-Nontron, in Saint-Saud-Lacoussiere or in St-Jory-de-Chalais than there is in nearby Pensol – or in Charras, which is only 20kms from Nontron?

Ça Fait Combien, 200m de Haut ?

Monsieur le Maire de MILHAC-DE-NONTRON nous fait l’honneur d’utiliser nos photomontages pour les comparer à ceux de son promoteur éolien. Ceux ci, à notre sens, ont été réalisés par temps couvert, voir brumeux, la hauteur des éoliennes nous paraît un tantinet maquillée.

Pour aider les habitants de MILHAC DE NONTRON, intéressés par leur futur environnement, une  » mesure étalon » d’une éolienne d’environ 200 mètres de hauteur en bout de pâle devait être réalisée. Rien de mieux que de faire la comparaison avec un bâtiment familier aux habitants de MILHAC DE NONTRON : leur église ! et un de nos plus beaux monuments que tout le monde connait.

Voici donc un résultat surprenant.

Effectivement on a un peu de mal à se représenter ce que va être notre paysage quotidien dans quelques temps. Aussi nous vous recommandons de bien profiter en ce moment de votre campagne, votre nature boisée et calme, ce ne sera plus qu’un très beau souvenir….
hauteur-eolien

Éoliennes et la Déforestation de Milhac

Voici quelques réflexions sur la déforestation qui risque se produire sur l’implantation du projet éolien de Milhac de Nontron…

Le projet Soleil du Midi – Milhac de Nontron couvre une superficie de 25 hectares dont plus de 69% couvert par des forêt soit 17 hectares.

Chaque éolienne nécessite environ 15 000 m2; la seule aire d’assemblage du rotor représente au moins 10 000 m2.

Les voies d’accés, un convoi de plus de 50 m de longueur n’admet pas les virages à 90°,au minimum 2000 m2 par éolienne.

Soit un total de 8,5 hectares dont 6 hectares de forêt détruites.

Un hectare de forêt a absorbé en moyenne 300 tonnes de CO2 !

Ce projet nécessiterait le transit de 1 500 poids lourds qui ne consomment pas d’énergie trés propre.

Projet de Parc Éolien sur Charente

Je vous transmets ce lien qui nous a été envoyé par nos amis de Charente. Il s’agit d’une étude d’impact trés documentée qui peut nous servir de modèle afin de nous familiariser avec l’étude d’impact dont la présentation aux Services de l’ Etat est prévue fin d’année 2016 pour le projet de SAINT-SAUD LACOUSSIERE et SAINT-JORY-DE-CHALAIS.

Pour le projet de MILHAC DE NONTRON, nous n’avons aucune information sur le démarrage de l’étude d’impact et sur l’implantation du mât de mesures de vent qui devait être faite en novembre/décembre 2015.

Il faut savoir que le promoteur Soleil du Midi s’appelle maintenant Soleil du Midi Développement suite sans doute à une restructuration de la société. Sur demande de Monsieur le Maire de Milhac de Nontron, le promoteur a procédé à une critique de nos photomontages.

Le résultat obtenu laisse songeur. Le promoteur n’a pas fourni de loupe pour apercevoir les implantations d’éoliennes. Il est vrai qu’un ouvrage d’au moins 200 mètres de hauteur, situé sur un plan-relief de 300 m de hauteur n’est pas si visible que l’on peut le croire, surtout si la photographie est en plus floutée. Chacun se fera sa petite idée. Bonne lecture.

http://www.charente-maritime.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Consultation-du-public-et-commissions-consultatives/Consultations-du-public/14-03-2016-Projet-de-parc-eolien-sur-les-communes-de-St-Ciers-Champagne-et-St-Germain-de-Vibrac

Éoliennes : la Bataille des Villages

Une vidéo intéressante diffusée par FRANCE 2. Nous avons aussi ce genre de probléme par rapport aux 2 projets éoliens de notre territoire. Le projet de MILHAC de NONTRON est situé à environ 6 kms du bourg de MILHAC.

Le projet de SAINT-SAUD et de SAINT-JORY est également situé loin des bourgs correspondant. Les nuisances sont pour les autres.

Notre Bulletin de Naissance !

Comme nous vous le promettions depuis plusieurs semaines nous avons enfin réussi à créer l’association qui va nous permettre de préserver collectivement notre environnement et les intérêts du plus grand nombre.

L’association se dénomme « Vivre, Informer et Agir pour le Périgord-Limousin ». Son objet est vaste car nos ambitions sont grandes et son préambule présente ainsi notre ligne de conduite :

Participer de manière active et constructive au respect des environnements naturels, en dénonçant les risques et atteintes effectives générés à l’encontre des populations et des paysages par tout projet d’aménagement, public ou privé, et en élaborant, le cas échéant, des propositions alternatives visant à satisfaire les besoins exprimés ou acceptés par les habitants.

Vous connaissez notre ferme opposition aux projets éoliens tels qu’envisagés sur les communes de Mialet, Milhac de Nontron, Pensol, Saint-Jory-de-Chalais, Saint-Saud-Lacoussière et peut-être sur d’autres communes mais que nous ignorons encore.

Nous vous avons déjà fait part des conditions inacceptables dans lesquelles ces projets se développent, notamment de l’insuffisance ou le plus souvent de l’absence totale d’information des habitants.

Nos premières actions seront donc d’informer les habitants des profondes atteintes aux espaces naturels, au patrimoine bâti et aux paysages des communes précitées ainsi qu’aux communes avoisinantes.