COPTEC, SRADDET … Qu’est-ce que c’est que ça ?

Si le Schéma Régional Éolien de l’Aquitaine a été annulé par le Conseil d’État, d’aucun ont vite trouvé à le remplacer…

L’article ci-dessous vous aide à comprendre par quoi…et constitue, de ce point de vue, une mine d’informations de base.

(En cliquant sur les liens en couleur, vous accèderez à plus d’informations).

 

Objectifs SRCAE 2020= 3 000 MW avec  pour l’ex-Aquitaine 390/650 MW, l’ex-Limousin 600 MW et l’ex-Poitou-Charentes 1 800 MW.

60% de l’objectif collé à Poitou-Charentes, le pays des moutons à tondre !


https://www.nouvelle-aquitaine.fr/grands-projets/conseil-permanent-transition-energetique-climat-coptec.html

www.nouvelle-aquitaine.fr
La Nouvelle-Aquitaine a la volonté d’être la première Région française de la transition énergétique et du climat. Elle a pour cela créé le COPTEC, organe transversal mobilisant à la fois l’ensemble de ses compétences et les acteurs régionaux souhaitant s’engager dans cette démarche.

Le Conseil permanent de la transition énergétique et du climat (COPTEC)

La recherche de solutions pour remplacer les énergies fossiles et préserver le climat ne peut pas être qu’individuelle mais collective. La planète est un bien commun que nous devons préserver ensemble, et il est urgent d’agir. Chef de file pour la transition énergétique et le climat, la Région Nouvelle-Aquitaine a créé le COPTEC, instance de débat et d’élaboration de solutions pour notre territoire.
Sommaire
  1. Associer tous les acteurs du territoire
  2. Enrichir les politiques de la Région avec les « Ateliers des Solutions »
  3. Une priorité pour réaliser des objectifs ambitieux
  4. Participez au COPTEC !
  5. Contribuez au volet Climat-Air-Energie du SRADDET
La Nouvelle-Aquitaine a la volonté d’être la première Région française de la transition énergétique et du climat. Elle a pour cela créé le COPTEC, organe transversal mobilisant à la fois l’ensemble de ses compétences et les acteurs régionaux souhaitant s’engager dans cette démarche. Ce Conseil Permanent de la Transition Énergétique et du Climat organise un travail collectif afin de co-construire les politiques régionales avec les structures privées, publiques, associatives, les élus locaux, … et d’identifier ainsi des leviers d’action et de coopération à l’échelle régionale.
  • Maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables
Fiches Thématiques complémentaires – Documents de travail non contractuels Région Nouvelle-Aquitaine*
N° Nom de la fiche Thématique (liste en fin de document)
Sous-thématique (liste en fin de document)
D3h Eolien
Développement des énergies renouvelables
Par filière
Documents « source »
N° Document
1 RTE, SER, ENEDIS, ADEeF – Panorama de l’électricité renouvelable au 31/03/2017
2 Commissariat général au développement durable, février 2017 – Tableau de bord : éolien 4ème trimestre 2016
3 RTE – Bilan électrique de la région Limousin (2010-2014)
4 AREC, 2017 – Profil énergie et gaz à effet de serre de la Région Nouvelle-Aquitaine, année 2015

 Etat des lieux
Fin 2016, la filière éolienne ne représente que 3 % de la production énergétique d’origine renouvelable en Nouvelle-Aquitaine (924 GWh). Précisons que le
développement de cette filière est assez récent. Les premiers parcs éoliens de la région n’ont été mis en service qu’en 2004. Par ailleurs, ce n’est qu’à partir
de 2008 que le rythme de mise en service des parcs s’est accéléré.
Fin 2016, la Nouvelle-Aquitaine totalise 88 parcs en service répartis sur sept des douze départements.
Les parcs éoliens sont implantés dans le nord de la région, tout particulièrement dans les Deux-Sèvres (16 parcs en fonctionnement, d’une puissance
cumulée de 194 MW), dans le nord des deux Charentes, en Vienne et dans la Creuse. Il n’y pas de parcs dans les départements de l’ex-Aquitaine.
Potentiels recensés ou détectés
Parmi les parcs autorisés, 19 d’entre eux, d’une puissance cumulée de 276 MW, devraient être mis en service d’ici la fin de l’année 2017, ce qui pourrait
porter la puissance régionale raccordée à 827 MW.
Pour les autres parcs, leur mise en service devrait s’échelonner jusqu’en 2020. À cette échéance, la puissance éolienne raccordée devrait avoisiner 1 300
MW, la production annuelle attendue de l’ensemble de ces parcs dépasserait alors 2 500 GWh.
Objectifs SRCAE 2020= 3 000 MW avec  pour l’ex-Aquitaine 390/650 MW, l’ex-Limousin 600 MW et l’ex-Poitou-Charentes 1 800 MW.