ÉOLIENNES INDUSTRIELLES ET « PARCS ET JARDINS DE FRANCE »…NE FONT PAS BON MÉNAGE…

En Haute Normandie, dans le département de l’Eure, à Bernienville (27180), Guylène et Pascal OUIN sont contraints de fermer leur jardin, « La Closerie aux Vivaces », qui faisait partie depuis 2001 des « Parcs et Jardins de France ».

La raison de cette fermeture ?… 4 éoliennes industrielles de 123m de haut qui vont être construites juste derrière leur jardin !…sur le territoire d’une commune adjacente !…réduisant ainsi à zéro « l’ambiance paysagère » qu’ils avaient mis des années à créer !…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à la lettre qu’ils ont envoyée à Didier WIRTH, le Président des « Parcs et jardins de France ».

Lettre-Closerie

 

Question subsidiaire : et avec presqu’ une dizaine d’éoliennes industrielles géantes de 200m de haut dans le PNR Périgord Limousin, combien de structures vont-elles devoir fermer ?…