Lettre de VIAPL à la Responsable du service « Milieux naturels et biodiversité » du Conseil Départemental.

Il faut battre le fer tant qu’il est chaud…La disparition des oiseaux étant actuellement un sujet alarmant, après la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO ; voir article du 14-05-2018), VIAPL écrit au Conseil Départemental…d’autres courriers suivront…

—————————————————–
Courriel de VIAPL à
La Responsable du Service Milieux naturels et biodiversité
Conseil Départemental de la Dordogne

Madame,

Au moment où le monde s’inquiète de la disparition des oiseaux, de la menace qui pèse sur la biodiversité, deux projets d’implantation d’éoliennes industrielles géantes (200m de haut) sont en cours dans le Périgord Vert.
Le plus avancé, intitulé « Projet éolien de la Queue d’Âne », présenté par la Société Abo Wind ( » Ferme éolienne de la Queue d’Âne « ) situé sur les communes de Saint Jory de Chalais et de Saint Saud Lacoussière, prévoit au départ l’implantation de 4 aérogénérateurs, ce nombre pouvant atteindre, à terme, une trentaine de ces machines industrielles. Ce projet impacte fortement aussi les villages et hameaux voisins et notamment la commune de Miallet.
Un second projet est en cours sur la commune de Milhac de Nontron.
Ces projets sont situés dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin, en plein, notamment, sur un couloir migratoire important de l’avifaune.

En pièce jointe, vous trouverez, la « Demande de dérogation pour la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction ou d’aires de repos d’animaux d’espèces animales protégées » déposée par la société Abo Wind. L’intitulé de cette demande parle de lui-même.

En tant qu’association VIAPL, « Vivre, Informer et Agir pour le Périgord Limousin », nous sommes conscients de la nécessité, à notre époque, de recourir aux énergies renouvelables. Notre association défend l’idée que l’éolien n’est pas la réponse adaptée à notre territoire et que d’autres solutions sont possibles. Faisant référence à la « Motion relative au développement de l’énergie éolienne en Dordogne », motion adoptée par le Conseil Départemental en janvier 2017, nous aimerions connaître votre point de vue quant à l’impact que de tels projets peuvent avoir sur la conservation et la protection de la biodiversité au sein du Parc Naturel Régional du Périgord Limousin. 

Merci de nous répondre,

Cordialement

Pour VIAPL, Christian CLAIR.