URGENT !… Le projet éolien des Grands Clos est validé par le Préfet !…

Un message de Thierry Bonne d’Asso 3D. A lire attentivement…

Attention si des éoliennes entrent en Dordogne…

——————————————————————————————————————–

Bonjour,

Le préfet de la Dordogne a décidé d’accorder les deux dernières autorisations nécessaires au projet éolien des Grands Clos (pour rappel, quatre éoliennes sur la commune de Saint-Aulaye-Puymangou et une sur la commune de Parcoul-Chenaud).

Selon la procédure, il a saisi la commission départementale de la nature des paysages et des sites (CDNPS), qui s’est réunie le 27 juin 2019, pour un avis consultatif sur un projet d’arrêté préfectoral qui AUTORISE l’exploitation et annonce que la dérogation à l’interdiction de détruire des espèces protégées va être accordée. La commission s’est prononcée par 4 voix pour le projet (dont 3 de représentants de l’Etat), 4 voix contre et 2 abstentions ; la voix du président (le secrétaire général de la préfecture) étant prépondérante, l’avis est réputé favorable.

Ces autorisations étaient en attente depuis 2016, ce qui montre la difficulté à approuver ce projet si controversé.

En effet les raisons justifiant un refus ne manquent pas : le projet est situé en forêt ; avec une biodiversité très riche ; dans une zone très sensible aux incendies ; avec des éoliennes de 182 mètres de haut en bout de pale, la première habitation n’étant qu’à 630 mètres ; les éoliennes sont entourées d’une vingtaine d’habitations à moins de 1000 mètres ; le projet est situé sur un point haut visible de la vallée de la Dronne, du château de Chalais et d’Aubeterre sur Dronne ; la majorité des conseillers municipaux dans les 6 kilomètres s’est opposée au projet ; 28 conseils municipaux de la forêt de la Double ou de ses abords se sont opposés à tout projet éolien dans la forêt de la Double ; l’enquête publique a donné lieu à une forte mobilisation avec 94% d’opposants ; des associations qui comptent en Dordogne ont pris position contre ce projet : la SEPANSO (France Nature Environnement), la Fédération départementale des chasseurs de la Dordogne, l’association des chasseurs d’oiseaux migrateurs de la Dordogne (ACOM24), les Vieilles Maisons Françaises, Sites et Monuments, le Syndicat de l’hôtellerie de plein air, Gîtes de France, Sites en Périgord.

Ajoutons que le Conseil départemental, dans une motion du 13 janvier 2017 réaffirme à l’unanimité « son soutien à la mise en œuvre de solutions énergétiques alternatives aux énergies fossiles, sous la condition expresse qu’elles respectent les paysages et le patrimoine naturel et architectural, et sous la condition qu’elles recueillent l’assentiment des élus et de la population des bassins de vie concernés. »

Il n’y a pas à ce jour d’éolienne en Dordogne, ni en ex Aquitaine, la raison principale étant la faiblesse du vent et l’existence d’énergies renouvelables alternatives qui recueillent l’assentiment de la population. Ainsi, le projet photovoltaïque de Saint-Aulaye-Puymangou, d’une puissance de 10,7 MW, approuvé par la préfecture en novembre 2018, n’a fait l’objet d’aucune opposition.

Par ailleurs, les éléments constitutifs de prises illégales d’intérêt dans le projet des grands Clos sont établis et une information judiciaire est en cours depuis le 7 février 2019.

Allons-nous nous laisser imposer, contre l’avis des élus et de la population, des projets dommageables à l’environnement et au tourisme alors que leurs emplacements sont mal adaptés et que d’autres solutions existent ?

Le total déni de l’opinion majoritaire est inacceptable.

Depuis 5 ans, nous nous sommes opposés sans relâche à ce projet. Notre opposition doit se mobiliser pour ne pas laisser la Double être défigurée par ces projets industriels ! Nous faisons appel à toutes vos énergies pour mener une campagne vigoureuse contre cette décision. Transmettez rapidement vos idées à l’association (defense.dronne.double@gmail.com) qui réunit son bureau le mardi 2 juillet.

L’ensemble de la région est concerné par l’invasion des projets éoliens. Il est urgent d’agir. Merci de diffuser cette information au maximum ! 

Cordialement,Thierry Bonne 06 28 22 54 52
Asso3D – Défense du val de Dronne et de la Double
defense.dronne.double@gmail.com
www.Asso3D.fr
https://www.facebook.com/Asso3D

Un message de FORCES PÉRIGORD : Ce qui attend le « Grand Périgueux » si nous ne réagissons pas !…

Vous pouvez adresser vos observations avant le mardi 18 juin à 18h en allant sur le site internet du « Grand Périgueux » (voir adresse en vert clair ci-dessous).

Bonjour,

Le collectif FORCES PÉRIGORD vous sollicite pour que vous interveniez dans la consultation du public sur le PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) du Grand Périgueux avant le 18 juin 2019 à 18 heures
Intervenez :

– Soit par Internet : https://www.grandperigueux.fr/Environnement/Preservons-notre-environnement/Des-idees-pour-sauver-la-Planete   en déposant vos observations et vos propositions via un formulaire.

– Soit par courrier en envoyant vos observations et propositions à : Monsieur le Président de la Communauté d’agglomération du Grand Périgueux – 1 boulevard Lakanal – BP 70171 – 24019 Périgueux cedex.
 Pour vous aider à réagir, voici ce qui concerne l’éolien dans ce projet de PCAET non encore approuvé. Il ne faut donc pas laisser passer cette occasion de vous exprimer. 

1. Le Rapport d’évaluation des potentiels et d’élaboration de la stratégie – 3 décembre 2018 (document de cadrage PDF N° 8 à partir de la page 13) https://www.grandperigueux.fr/content/download/95351/2030324/file/var/perigueux_test/storage/original/application/8db96aa0a43599a150d13a71b50ce824
Ce rapport identifie des sites potentiels dans le Grand Périgueux et estime le nombre d’éoliennes à 124 :

– 3 sites à Sorges-Ligueux-en-Périgord (26 éoliennes)

– 1 site à Savignac-les-Eglises (9 éoliennes)

– 1 site à Mensignac, La Chapelle-Gonaguet et Annesse-et-Beaulieu (15 éoliennes)

– 1 site à Saint-Pierre-de-Chignac et Eyliac (5 éoliennes)

– 3 sites à Vergt (24 éoliennes)

– 2 sites à Salon et Saint-Michel-de-Villadeix (20 éoliennes)

– 2 sites à Saint-Geyrac (13 éoliennes)

– 1 site à Cendrieux (7 éoliennes

– 1 site à Veyrines-de-Vergt (5 éoliennes)

Extrait du document : « Les sites ne sont pas tous regroupés sur les mêmes zones du territoire, la situation est donc plutôt favorable à l’aboutissement de certains projets, mais il a été considéré que sur les 18 sites identifiés, environ un tiers pourrait être équipé, soit 6 sites. Le nombre d’éoliennes par site est plutôt dans une estimation basse : 4 parcs potentiels identifiés pourraient héberger plus de 10 éoliennes. Ceci aboutit à une hypothèse de potentiel mobilisable de 6 sites pour 42 éoliennes de 2,3 MW chacune soit avec un taux de charge de 21% un potentiel mobilisable de 96 MW installés soit 197 GWh. » 

2. Le Rapport plan d’action 2019-2024 mentionne :- p. 24, mobilier urbain : éoliennes nouvelles génération,
– p. 89, autre impact environnemental : préserver le voisinage des nuisances pour ce qui concerne l’éolien.

La carte présentée est donc ambigüe : elle fait figurer 124 éoliennes bien que son commentaire n’en retienne que 42 et que le plan d’action n’en mentionne aucune. Les promoteurs de ce type d’énergie, dont les développeurs et les élus en quête de revenus fiscaux, auront beau jeu de présenter cette carte dans l’avenir sans faire mention du commentaire ou du plan d’action. Ce pourrait donc être une porte ouverte pour développer le grand éolien en Dordogne.

Des idées pour intervenir dans la consultation :– Demander le maintien à zéro éolienne dans le plan d’action et réaffirmer l’inadéquation entre Dordogne et grand éolien.- Demander un minimum de 1000 mètres entre les machines et les habitations pour faire une étude du potentiel qui tienne compte de la taille envisagée des machines, qui a doublée depuis l’instauration du minimum de 500 mètres.- Demander la réévaluation de la carte (figure 4) du document Rapport d’évaluation des potentiels et d’élaboration de la stratégie avec une distance minimale de 1000 mètres.

Cordialement FORCES PERIGORD, Collectif de 7 associations de Dordogne, 2000 membresforces_perigord@laposte.net 

CEP – Citoyenneté Environnement Périgord ; Asso3D – Défense du val de Dronne et de la Double ; VC24 – Vents Contraires 24 ; VIAPL – Vivre Informer Agir en Périgord Limousin ;HVN – Haute Vallée de la Nizonne ; PHPN – Protégeons le Haut Périgord Noir ; VCSG – Vents Contraires à Saint-Geyrac

NOTES COMPLEMENTAIRES
1. Les éoliennes ne sont pas adaptées en DordogneOn note en Dordogne une forte majorité de la société civile extrêmement réservée sur le développement de l’éolien industriel dans le département. Ceci s’explique aisément par les motifs qui suivent :- Les vents, trop faibles, imposent des éoliennes de grande hauteur de l’ordre de 200 mètres de haut.- L’habitat étant très dispersé, les distances aux habitations sont trop faibles pour éviter l’écrasement visuel et les nuisances sonores. Le minimum de 500 mètres est insuffisant eu égard à la taille des éoliennes.- Nos paysages sont un atout pour le tourisme, principale activité économique du Périgord.- La biodiversité est très riche et nous sommes traversés par un important couloir migratoire.- D’autres énergies renouvelables sont mieux adaptées au contexte local et sont acceptées par la population.
2. L’opposition à l’éolien industriel en Dordogne est majoritaire parmi les habitants, les élus et les acteurs économiques et culturels :– Le collectif FORCES PERIGORD regroupe 7 associations de 2000 membres et une manifestation a réuni 500 personnes à Nontron le 25 mars 2017. 
– Les personnalités politiques du département se sont engagées : le sénateur Bernard Cazeau, le conseil départemental à l’unanimité le 13 janvier 2017 sous la présidence de Germinal Peiro, le député Jean-Pierre Cubertafon.
– Les associations et groupements qui comptent en Dordogne ont pris clairement position : le syndicat de l’Hôtellerie de plein air (SDHPA Dordogne), les Gîtes de France Dordogne, la Fédération Départementale des Chasseurs de la Dordogne, les chasseurs d’oiseaux migrateurs (ACOM24), la SEPANSO Dordogne (France Nature Environnement), les associations de défense du patrimoine bâti et des paysages (VMF, SPPEF), Sites en Périgord (sites touristiques les plus visités, 5 millions de visiteurs par an).
– Pour tous les projets éoliens qui ont été tentés en Dordogne, une quinzaine, des tensions ont été rapidement perceptibles. En revanche, des projets d’énergies renouvelables bien conçus ne soulèvent aucune opposition, par exemple  la centrale photovoltaïque de Faux ou celle de Saint-Aulaye-Puymangou.