LETTRE DE VIAPL À LA LIGUE DE PROTECTION DES OISEAUX (LPO) DE DORDOGNE.

Copie du courriel que VIAPL vient d’envoyer à la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) de Dordogne.

Avec en pièces jointes :

La « Demande de dérogation pour la destruction, l’altération ou la dégradation de sites de reproduction ou d’aires de repos d’animaux d’espèces animales protégées » faite par Abo Wind pour le projet de la Queue d’Ane (Saint Saud Lacoussière – Saint Jory de Chalais).

Un article du 22-04-2018 du « Populaire du Centre » intitulé « L’hécatombe des oiseaux de nos campagnes s’accélère en Limousin »

Bonne lecture.

——————————

Bonjour,

A l’heure où la disparition des oiseaux est un sujet inquiétant, un projet de construction d’aérogénérateurs de 200m de haut est en cours dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin et plus spécifiquement dans le Périgord vert.

Ce projet initié par le promoteur Abowind concerne les communes de St Jory de Chalais, St Saud Lacoussière, avec un impact important sur les communes avoisinantes dont Miallet.

Il y est prévu 4 aérogénérateurs mais si nous lisons bien le dossier, cela pourra aller jusqu’à 30 aérogénérateurs de 200m de haut.

Nous sommes situés dans un couloir important de migrations, ce que nous pouvons constater de visu chaque année.

A Miallet, sur le plan d’eau, une réserve ornithologique a été créée.
Des panneaux invitent les promeneurs à faire connaissance avec les différentes espèces d’oiseaux qui, chaque année, viennent y faire une halte, se reposer, lors de leur migration.

Des aérogénérateurs de 200m de haut, cela veut dire destruction de zones de chasse, de nidification et donc de reproduction pour l’avifaune.

De plus, il nous semble paradoxal d’installer des machines industrielles dans un parc naturel régional, lieu qui normalement doit protéger la bio-diversité.

Nous vous mettons en pièce jointe la « Demande de dérogation pour la destruction, l’altération ou la dégradation de sites de reproduction ou d’aires de repos d’animaux d’espèces animales protégées » par Abowind.
Nous considérons que cela revient à demander une autorisation de tuer.

En tant qu’association VIAPL, « Vivre, Informer et Agir pour le Périgord Limousin », nous vous demandons votre point de vue quant à l’impact destructeur de ce projet d’implantation d’éoliennes industrielles gigantesques sur l’avifaune et la bio-diversité.

Merci de nous répondre.

Cordialement,

Pour VIAPL, Marie CLAIR, Secrétaire Adjointe

 


Pièce jointe à cette lettre:

Dossier Abo Wind – Demande de dérogation pour destruction d’espèces animales protégées


Article du « Populaire du Centre » du 22-04-2018:

L’hécatombe des oiseaux de nos campagnes s’accélère en Limousin

———————————————————————————————-